[Histoire RP] Mère Epsilon, raconte nous une histoire...

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Histoire RP] Mère Epsilon, raconte nous une histoire...

Message par NowayaMacNamara le Jeu 9 Oct - 16:22

Background du RP Epsilonien

Spoiler:
Ceci est le background rp d'EpsilonHG, du départ de sa ville natale jusqu'à son arrivé en Irisia.

Contexte, vous êtes au spawn pvp, vous venez d'arriver et vous voyez EpsilonHeartGold entouré de quelque personne à qui elle raconte une histoire... Vous vous approcher pour écouter...

Une nuit froide, une nuit comme tant d'autre... Encore une une de ces nuits glacial, où le ciel noir était percé par le cri d'une femme découvrant les corps de siens... L'odeur de la mort... Le sang... Les seules odeur qui me parvenait était la mort, le sang et quelque fois les égouts bouché... Je n'avais jamais connu la guerre. J'aurais ne jamais voulu la connaitre. Enroulé dans ma couverture, j'observa au loin les flammes qui s'élevaient encore parfois de certain domaines. Quelque semaines plus tôt, j'avait vue cette même vision d'horreur, sa maison, ses vignes, sa famille, brûler sous un bûcher déclenché par les Hommes. Des Humains, comment ont-ils osé? Nous avions de bonne entente avant... Durant la journée, les soldats Humains avaient fait une descente sur la ville, réduisant encore notre nombre. Ils jouaient avec nous, nous ne pouvions plus rien faire. Sans armée, nous étions devenu leurs esclave. Lorsqu'ils venaient, nous étions tous sure de voir au moins un membre de notre famille repartir avec eux... Moi, je n'avais plus personne encore présent.

Encore une fois, au petit matin, les Hommes arrivaient sur leur grande montures, des chevaux tous entièrement blanc. Ils avaient fait réunir les survivant. Nous n'étions vrai ment plus beaucoup. Une petite centaines, au moins autant d'Hommes en face de nous. Ils nous attachèrent, tous un à un avec des cordages parfois trop serrer. Ils séparèrent les femmes de hommes, puis encore en deux groupe : les plus de 15 années et les moins de 15 années. Et les quatre groupent partirent. J'avais un ami dans le groupe des hommes, il avait 17 ans, comme moi à l'époque, et je ne l'ai jamais revu... Ils avaient aussi pris soin d'exécuter tout ceux qui ne pouvaient pas marcher...

« Ce sont nous, les Homme-Loups, ce sont eux les chiens Galeux. » Ce fut la dernière chose que prononça ma mère avant de mourir sous mes yeux... Cette image nous étaient resté gravé dans l'esprit à tous. Et très vite, les gens en avaient fait une chanson, que nous répétions en cœur. Ils étaient ignorant, et ne comprenait pas ce qu'on leur disait. C'est alors que je compris : ce n'était que des soldats, qui ne faisait qu'obéir à des ordres, comme nous ils lutaient pour se nourrir. Et quitte à devoir tuer, si eux et leur famille allaient vivre, c'était l'esentiel. Pourtant dans la nuit suivante, par amour, par folie, par tristesse ou part pitié, un Homme vient me libérer de mes liens et me fit partir, en m'indiquant la direction d'une ville au sud. Il disait qu'avant, il vivait là bas, il disait que je pourrait me refugier là bas. Il disait aussi avoir été bani de là bas, mais n'a jamais voulu me dire pourquoi.

J'arriva alors quelque semaines après ici, et je fut prise en charge par Minor, commandant de la Garde Royale. Je n'ai jamais revu l'homme qui m'a sauvé, ni aucun de ces soldats, ni même le reste de mon peuple. Mais je sais une chose : Ce n'est pas parce que vous fréquentez de mauvaises personne que vous devenez une mauvaise personne. La guerre change toujours un homme.

Epsilon se lève, et fixe l'assemblé...

Alors, je finirais sur un poème de Primo Levi :

« Vous qui vivez en toute quiétude
Bien au chaud dans vos maisons
Vous qui trouvez le soir en rentrant
La table mise et des visages amis
Considérez si c'est un homme
Que celui qui peine dans la boue,
Qui ne connait pas de repos,
Qui se bat pour un quignon de pain,
Qui meurt pour un oui pour un non.
Considérez si c'est une femme
Que celle qui a perdu son nom et ses cheveux
Et jusqu'à la force de se souvenir,
Les yeux vides et le sein froid
Comme une grenouille en hiver.
N'oubliez pas que cela fut,
Non, ne l'oubliez pas:
Gravez ces mots dans votre coeur.
Pensez-y chez vous, dans la rue,
En vous couchant, en vous levant;
Répétez-les à vos enfants.
Ou que votre maison s'écroule;
Que la maladie vous accable,
Que vos enfants se détournent de vous. »
avatar
NowayaMacNamara
Mineur de roche
Mineur de roche

Messages : 279
Date d'inscription : 08/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire RP] Mère Epsilon, raconte nous une histoire...

Message par NumixPanda le Jeu 9 Oct - 17:07

I Like this Background!
avatar
NumixPanda
Mineur de roche
Mineur de roche

Messages : 101
Date d'inscription : 10/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum